Comments ( 8 )

  • Mickaël

    Fiuuu pas évident, vraiment bien d’avoir bien détaillé ton explication, notamment avec les citations de textes sur les bandha. Bon boulot !

    • Sébastien

      Merci beaucoup. J’ai du me contenir, il y avait aussi plein de précisions dans les upanishades. J’aurais aimé en trouver dans le corpus des tantras mais trop peu ont été traduit en français.

  • Maryse

    Excellent article sur les bandhas avec références des textes anciens.
    Pour mulabandha, la pratique est légèrement différente pour les femmes parce qu’elle se fait plutôt au niveau du col de l’utérus. En as-tu trouvé des mentions dans les textes ?
    Ah oui ! J’ai adoré ta vidéo et le fait que tu donnes des options accessibles aux débutants.
    Je découvre ton site et j’aime ce mélange entre l’ancien et le moderne 🙂

    • Sébastien

      Les textes parlent d’un mudra bien précis pour ce qui concerne le périnée, il est appelé « yoni mudra » dans la Siva Samhitâ qui y consacre plusieurs versets (a ne pas confondre avec le geste de la main qui s’appelle aussi ainsi). Dans le texte de la Yoga Tattva Upanishad cette contraction est appelée « yoni bandha »

      Ce n’est pas la première fois que l’on me communique que c’est différent pour les femmes malgré la précision des textes. Pour autant ma logique masculine me porte à penser qu’il faut vraiment dissocier les deux. Je pense que cette déviance (si s’en est bien une) vient du fait que les nouveaux yogas à la mode qui ont émergé au 20 ème siècle prenaient surtout en compte le corps physique sans considérer les énergies subtiles.

      Merci sinon 🙂

  • Armelle

    J’adore ton site. Tes explications sont Claires droles et cependant vraiment serieuses. Comment ne pas avoir envie de s’y mettre ! Bravo

  • satkara sattva

    Hello Sébastien,
    Pour compléter, dans « YOGA ET SYMBOLISME » Shri Mahesh,
    « Bandha  » en sanskrit, signifie chaîne, ligature, lien, ce qui attache solidement: il s’agit donc d’un concept opposé à celui de détente et de libération. Les » bandhas » agissent à partir de pressions effectuées à l’intérieur du corps, sur les fonctions nerveuses et endocriniennes et sur le mental. Ils lient les canaux subtils (nadi) ou resserrent les organes. Les textes mentionnent, en particulier, 4″ bandhas »,
    JIVHA BANDHA: on presse la langue contre le palais pendant dans la rétention du souffle, c’est le » bandha » le plus pratiqué. (pour ma part je ne le connaissais pas)

    JALANDHARA BANDHA : il se pratique pendant la rétention ; le menton est abaissé et appliqué le long de la gorge, vers le sternum.

    UDDIYANA BANDHA : il s’agit d’aspirer le ventre vers l’intérieur par une forte dépression intra-thoracique crée par le soulèvement des côtes et par le maintien abdominal.

    MULA BANDHA : on resserre légèrement l’anus. Ce « bandha » est souvent pratiqué en même temps que UDDIYANA BANDHA. Ces 3 derniers » bandhas » sont désignés généralement sous le nom de « bandha traya »

    PS/ Je regarderais d’autres références pour ton site, au cas ou ! NAMASTE.

    • S

      Merci pour le commentaire, je n’avais jamais lu « bandha traya », dans les textes traditionnels que j’ai étudié ils utilisaient le terme « tri bandha ».

Laisser un commentaire